La présidente du Front National était l’une des invitées de l’émission politique The Andrew Marr Show, sur la BBC, dimanche 13 novembre 2016. Alors qu’en France, la présidente frontiste est régulièrement invitée dans les médias (elle a dernièrement réagi, sur le plateau de France 2, à la victoire du candidat républicain américain Donald Trump), sa présence dans une émission politique phare d’une chaîne de télévision populaire (et publique) au Royaume-Uni a outré certains internautes et politiques britanniques.

thumb_img_20161113_182317_1024
Marine Le Pen a été interviewée par Andrew Marr, jeudi dernier. L’émission a été diffusée dimanche 13 novembre. Capture d’écran E.S.

Outre la leader frontiste, Jeremy Corbyn, le leader du Parti travailliste, Sir Stuart Peach, chef d’état major de la Défense et Crispin Blunt, député conservateur, étaient également invités lors de l’émission. Mais c’est bien la venue de Marine Le Pen qui a fait réagir.

L’annonce a également choqué car ce dimanche était celui de la commémoration des morts au combat (notamment des deux guerres mondiales) célébrée chaque deuxième dimanche de Novembre au Royaume-Uni.

Une députée travailliste du comté de Lancashire, Angela Rayner, a également réagi :

Ce n’est pas la première fois que la présidente du Front national provoque de vives réactions de l’autre côté de la Manche. Marine Le Pen, qui avait envisagé de se rendre Outre-Manche lors de la campagne du référendum sur le Brexit, en avril dernier, avait en effet fait l’objet d’une opposition très claire de la part du camp pro Brexit, qui avait envoyé une lettre à la ministre de l’Intérieur pour l’interdire d’entrer sur le territoire. Même Nigel Farage, le leader du parti anti immigration et anti européen Ukip, avait estimé que sa venue n’était pas utile au débat. Preuve que la campagne de dédiabolisation du parti n’a pas (encore?) porté ses fruits à l’étranger.

“Nous savons qui elle est, ce qu’elle défend et ses idées ne devraient pas être banalisées. Inviteriez-vous un représentant d’EDL (English defence league, un mouvement politique d’extrême droite militant contre “l’islamisation en Angleterre”) à votre émission?

Une manifestation a également eu lieu devant la BBC, ce dimanche matin. A l’initiative d’Unite against fascism, un groupe de pression politique anti fasciste et anti extrême droite, la manifestation a rassemblé une petite trentaine de personnes.

thumb_img_20161113_090208_1024
Une trentaine de militants de Unite against fascism et Stand up to racism se sont rassemblés devant les locaux de la BBC, dimanche 13 novembre. Photo E.S.

Andrew Marr obligé de se justifier

Le journaliste a dû justifier le choix d’inviter Marine Le Pen, lors de l’émission. “Le Pen pourrait, sous certaines circonstances, devenir la prochaine présidente de la France (…) Nous sommes une émission d’actualités et je ne pense pas que le meilleur hommage qu’on puisse rendre aux soldats tombés soit de ne pas analyser le prochain grand défi qui attend la sécurité du monde occidental”.

Lancée en 2005, l’émission de l’ancien éditorialiste politique de la BBC Andrew Marr reçoit tous les dimanches des personnalités politiques ou artistiques pour parler de l’actualité de la semaine. Le journaliste a ainsi reçu récemment l’ancien ministre des Finances français Emmanuel Macron, le président colombien, des leaders du parti ultra conservateur britannique Ukip, mais aussi des artistes comme l’actrice Glenn Close ou le chanteur et musicien David Gilmour. Le journaliste a indiqué sur Twitter qu’il essayait d’inviter Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

Commentaires Facebook

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :