À Berlin comme dans tous les Länder d’Allemagne, le port du masque (ou d’une étoffe protégeant nez et bouche) est obligatoire dans les transports depuis le 27 avril 2020 et dans les magasins de détail depuis le 29 avril. Alors que les masques de protection respiratoire (répondant aux normes européennes FFP) et les masques chirurgicaux, difficiles à trouver, sont avant tout destinés au personnel soignant et aux malades atteints du coronavirus, l’Etat encourage fortement le port du masque alternatif en tissu pour le reste de la population. Étant donné que l’on risque de se balader pendant un moment avec un masque sur la frimousse, je suis partie en quête d’une jolie étoffe pour agrémenter mes looks estivaux. Si vous aussi vous cherchez un joli masque en tissu à Berlin et que fils et aiguilles ne sont pas vos amis, je vous ai concocté une liste de magasins (en ligne ou pas) et sites vendant ces précieuses étoffes. De quoi faire marcher l’économie locale aussi 😉


POURQUOI ET COMMENT PORTER UN MASQUE EN TISSU ?

Le port du masque en tissu ne protège pas du virus au même titre que les masques FFP et chirurgicaux mais le tissu a pour but de limiter la propagation du virus à travers les gouttelettes émises par la bouche. Il protège donc avant tout les personnes autour de vous mais pas forcément vous-même. Le masque doit couvrir le nez et la bouche et doit être ajusté de sorte à ne pas laisser d’air passer. Il doit être nettoyé, de préférence à 60°C après chaque utilisation. Une fois en place, il faut éviter de le toucher pour ne pas contaminer sa surface.


Maske für dich, quand la solidarité devient contagieuse

Maske für Dich (site en allemand) est une initiative solidaire créée par un groupe de « travailleurs et étudiants » venant de toute l’Allemagne (mais principalement de Dresde). Le concept ? Mettre en place une plateforme collaborative, où personnes confectionnant des masques de manière bénévole et personnes à la recherche de masques entrent en contact, dans toute l’Allemagne. Le but : favoriser le port du masque en tissu afin de limiter les risques de propagation du coronavirus. La fine équipe fait donc du port du masque un geste solidaire et citoyen puisque c’est en portant tous un masque que l’on évitera au maximum la propagation du coronavirus.

Ce que j’ai aimé : le but non lucratif du site. Ici, il n’est pas question de business mais de solidarité. Dans la plupart des cas, un don est suggéré mais aucune somme d’argent n’est exigée. De plus, la carte interactive permet en quelques clics de trouver un particulier proposant des masques autour de chez vous. Vous pouvez parfois aller les récupérer (en respectant les règles de distanciation) ou vous les faire envoyer. Enfin, le site regorge de conseils et d’explication sur pourquoi et comment porter un masque ou encore comment coudre un masque. Bref, une pépite !

Re-nt, masqué(e) et stylé(e)

J’ai craqué pour un modèle fleuri comme je les aime !

J’ai eu un gros coup de coeur pour les masques confectionnés par Re-nt, une start-up installée à Kreuzberg et initialement tournée vers la location de vêtements. Aujourd’hui, le site propose l’achat de vêtements vintage et seconde main de grands créateurs (Isabel Marant) ou autres marques (Adidas) et propose de ravissants masques en tissu. Les prix ne sont pas donnés (comptez entre 18 et 35 euros par pièce) mais le design recherché et les tissus utilisés raffinés m’ont fait craquer. Cela peut sembler futile mais je trouve qu’agrémenter le quotidien morose actuel d’un bel accessoire permet de mieux accepter la crise que nous traversons, qui risque de se prolonger, tout en soutenant une entreprise locale. Vous pouvez aller chercher le masque dans leurs locaux ou vous le faire envoyer. C’est l’option que j’ai choisie et j’ai reçue la bête quelques jours après avoir passé commande.

Verdict : La matière est très douce, ni trop épaisse, ni trop fine et le motif est à la hauteur de mes attentes : de qualité, romantique à souhait, parfait pour la saison qui se profile. Seul bémol : j’ai pris une taille M (la seule qui restait) et les élastiques étaient trop grands. J’ai simplement réalisé un noeud sur chacun d’entre eux afin d’ajuster le masque à mon visage, qui, visiblement, ne correspond pas à une taille M 😀

Armedangels, le sourire au coin du masque

Voir cette publication sur Instagram

We’re currently working full speed to deliver your masks. That’s why we have increased our capacities in production and logistics last week in order to keep the delivery time as short as possible – and still comply with Covid safety rules. Due to the high demand for masks the delivery can take 5-10 days. We are doing our best to produce enough masks and deliver them promptly. As of today, everything should be back to normal by Thursday. We keep you posted. Big thanks to our production and logistics partners, who make this possible – and thanks for your understanding. Wear a mask. Protect others. And help us raise 1 million euro for Doctors Without Borders. www.armedangels.de/maske Let´s smash the curve together. Spread the word. – #onemillioneuromask #smashthecurve #masktomakeadifference

Une publication partagée par ARMEDANGELS (@armedangels) le

Avis aux amateurs de minimalisme ! Je fais une entorse à cette sélection berlinoise puisque la marque Armedangels est basée à Cologne. Néanmoins, j’ai sélectionné cette boutique en ligne pour la sobriété des étoffes proposées et l’engagement dans le commerce équitable. Pour 10 euros, la marque allemande vous propose des masques blancs ou noirs agrémentés de messages comme : « I warmly smile under this mask » ou « I wear this mask for you ». De quoi faire sourire votre voisin de masque à coup sûr 😉 En plus de ça, Armedangels reverse 2 euros par pièce vendue à Médecins sans frontières. Bref, si vous recherchez un masque sobre mais sophistiqué, je vous recommande ceux-ci.

Atelier Nuno, des masques japonisants

Cette boutique de tissus japonais basée à Wedding propose des masques à partir des étoffes qu’elle commercialise. Traditionnel ou moderne, les genres sont variés mais toujours dans l’esprit fleuri et coloré du Japon. Attention car les masques sont très vite en rupture de stock. Un réassort est fait tous les jours, du mardi au samedi, à 17h, et il vous faudra probablement être réactif pour pouvoir passer commande. Je vous conseille d’ailleurs de les suivre sur Instagram pour vous tenir au courant.

Tata Christiane, des masques couture à petit prix

Voir cette publication sur Instagram

New masks are ready and online now🍀🌷🦋 ❤️❤️❤️as I got many request for Facial mask please check the link in bio or this link https://tatachristiane.com/store/cat/facial-masks/ Since the beginning of the lockdown we have produced a fair number of facial covers. A large part of these covers have been given for free to people needing them, the other part made available on our onlineshop at a price covering the cost of production. We will continue to make facial covers but at a price that can work for the activity of the label. However we want to focus on providing items that are not too expensive, at a price on 12€ (excl. VAT). We are going to continue to produce small series. They will always be made with quality fabrics from our collections, as well as fabrics that we print ourselves. They will allow a certain form of individuality and originality, even fantasy, where the mask comes to cover a part of the face, which is the one of the smile. @maisonmodemediterranee 🤗💙💙💙 @cofamagazine #facialmask #masks #designermask #berlin #handmade #imakeyourclothes #smile #print #flowers #bamboofabric

Une publication partagée par Tata Christiane (@tatachristiane) le

Le nom de cette marque vous fait sourire ? Sachez que Tata Christiane est une chère compatriote, puisqu’il s’agit d’une créatrice française qui a installé ses ateliers à Berlin. La marque propose des pièces pointues et extravagantes avec des motifs abstraits et colorés. Si vous recherchez des étoffes de qualité et originales, sachez que le site en ligne propose, à un prix très abordable (moins de 15e), des packs de deux masques fabriqués en série limitée à partir de tissus des collections. Idéal pour soutenir une créatrice singulière tricolore 😉

Berlinerie, couvrez vos chères têtes blondes

À Berlin, les enfants de moins de 6 ans n’ont pas l’obligation de porter de masque. Pour les autres, le port de ce bout de tissu peut s’avérer difficile, d’une part parce que les modèles sont bien souvent trop grands mais aussi parce que cette étoffe n’est pas des plus pratiques et que les enfants n’ont pas forcément conscience de son importance. Pour encourager vos enfants à sortir nez et bouche couverts, choisir un masque adapté à leur visage mais aussi un motif à leur goût peuvent grandement aider. C’est ce que propose le site de couture Berlinerie, qui vend des masques taillés pour les plus petits, fabriqués à partir de motifs enfantins et rigolos. Avouez qu’un masque de chat, c’est quand même plus sympa qu’un masque chirurgical ?

Nakt, pour les nostalgiques du Berghain

Nakt est une marque berlinoise qui habille les clubbers de la ville en collant au plus près à la mode underground de la capitale allemande : du noir, des chokers, des brides SM… Pour faire vos courses à Aldi sans vous départir de votre style monochrome, la marque propose des masques très berghainiens (oui, je viens d’inventer ce terme) : des tissus sombres bien sûr, agrémentés de grosses chaînes ou de brides à clip (une des signatures de la marque). Les prix ne sont pas donnés (entre 23 et 28e) mais on vous parie que cet accessoire incongru pourrait devenir un must-have des (futures) nuits berlinoises…

Avez-vous acheté ou confectionné votre propre masque ? N’hésitez pas à partager en commentaire vos adresses de boutiques proposant des masques sympa 🙂 Et n’hésitez pas à partager cet article autour de vous s’il vous a plu !

Commentaires Facebook

6 Comments

  1. Article très intéressant et on peut dire qu’il y en a pour tous les goûts 🙂

    Nous retiendrons la petite Frenchie, Tata Christiane.

    N’hésitez pas à mettre une publication sur Bexpat.co en ajoutant votre lien et en localisant l’article! C’est simple et la communauté découvrira vos articles 🙂

    En tout cas c’est top, on aime chez la Team Bexpat !

    • Elodie Souslikoff Reply

      Merci 🙂 Super idée, je vais aller voir cela !

  2. Salut Elodie,

    Je trouve ton article très intéressant! Et c’est formidable que tu l’aies axé sur les petites entreprises locales.

    Je suis styliste et couturière indépendante à Berlin.

    Normalement, je dirige ma propre marque de vêtements de mariée « La Sposa Berlinese », mais en raison de la situation actuelle, j’ai développé des masques élégants et confortables pour un usage quotidien.

    Avant de quitter Londres pour Berlin (comme toi!), j’ai travaillé pendant des années dans des marques de haute couture à Londres avant de créer ma marque à Berlin. Mes masques reflètent donc la haute qualité ainsi que le style.

    J’apprécierais le même article en anglais aussi, je suis anglaise !

    • Elodie Souslikoff Reply

      Super, j’ai été faire un tour sur ton site, j’aime beaucoup ton univers et ta plume 🙂 J’aimerais traduire les articles mais je manque malheureusement cruellement de temps car j’ai un emploi à côté. Mais c’est noté ! Je te souhaite bonne continuation dans ton beau projet !

      Elodie

  3. En Thaïlande, le port du masque a vite été adopté sans que les consignes se durcissent. Faut dire qu’ici, même quand on a un rhume, on porte le masque pour protéger les autres. Et avec le virus, ils ont psychoté un peu quand même… Les consignes dans les transports en commun ou dans les supérettes sont arrivées après et la grande majorité des thaïlandais portaient déjà le masque. Ces derniers jours on a pu constaté qu’il y avait un petit relâchement.
    Pour en trouver, c’est les doigts dans le nez ici. Il y en a partout sur les marchés. Du coup, je me suis fait plaisir j’en ai un licorne (réversible Mickey) et un autre Hello Kitty…

    • Elodie Souslikoff Reply

      Ha, sympa tes motifs de masque, ça change 😉 C’est vrai que de ce que je me rappelle, les masques sont la norme en Asie, contrairement à ici où l’habitude est difficile à prendre (je l’oublie quasiment tout le temps quand je pars faire les courses et dois rebrousser chemin quand je m’en rends compte…). J’espère que le confinement en Asie se passe bien pour toi, c’est une drôle de période pour tous mais j’imagine que c’est encore plus spécial quand on est loin de son pays d’origine !

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :